L O M É  L I V E S  H E R E !

Togo - Le nouveau coup d’accélérateur de l'exécutif au processus électoral


Politique
LomeChrono | | 1 Commentaires |Imprimer Lu : 513 fois

Alors que la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition réclame les réformes avant l’organisation de tout scrutin, le gouvernement de son côté avance et s’active pour que les législatives se tiennent le 20 décembre prochain. Il vient de fixer le nombre de circonscriptions électorales.

Le parti au pouvoir est décidé à organiser les prochaines élections (référendum, locales et législatives) au plus grand tard le 20 décembre 2019, date arrêtée par les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au cours de son 53è sommet tenu à Lomé en fin juillet dernier.

Si depuis cette rencontre de l’institution sous-région dans la capitale togolaise, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a repris ses activités, le gouvernement l’aide, l’encourage par ses initiatives. La dernière en date est la fixation du nombre des circonscriptions électorales.

Regroupés en Conseil des ministres de ce mercredi 20 septembre, les membres de l’exécutif adoptent un décret fixant « le nombre et l’étendue des circonscriptions électorales pour l’élection des députés à l’Assemblée nationale togolaise ». En tout elles seront trente (30) et leur étendue.

« Conformément à la pratique constante, les circonscriptions électorales ne coïncident pas et ne sont pas nécessairement identiques aux entités ou circonscriptions administratives, notamment les préfectures. En conséquence, la création de nouvelles préfectures, qui n’obéit pas à des considérations politiques mais s’inscrit essentiellement dans un souci de déconcentration et la volonté de rapprocher l’administration et les services publics des citoyens, n’induit pas une instauration automatique de nouvelles circonscriptions électorales », souligne le communiqué du Conseil des ministres.

A titre d’exemple, relève le gouvernement, bien que de nouvelles préfectures aient été créées notamment Cinkasse, Anié, Kpélé, Akébou et Bas-Mono en 2013, les circonscriptions électorales de Tone-Cinkasse, Wawa-Akébou, Kloto-Kpélé et Lacs-Bas-Mono étaient maintenues.

En clair, poursuit le communique, les récentes quatre (4) nouvelles préfectures Kpendjal-Ouest, Oti-Sud, Mô et Agoè-Nyivé, n’entraineront « pas non plus l’instauration de nouvelles circonscriptions électorales. Comme par le passé, ces nouvelles préfectures continuent à relever des circonscriptions électorales auxquelles les localités concernées appartenaient précédemment ».

« En conséquence, ces nouvelles préfectures sont jumelées avec leurs préfectures mères pour reconstituer les circonscriptions électorales initiales qui sont : Golfe-Agoè-Nyivé ; Sotouboua-Mô ; Oti-Oti-Sud ; Kpendjal-Kpendjal-Ouest. Toutes les autres circonscriptions électorales anciennes demeurent inchangées », insiste le communiqué.

La Commission Electorale Nationale Indépendante, il y a quelques jours, a informé que le référendum et les locales auront lieu le 16 décembre, soit quatre jours avant les législatives.

En face, les membres de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition continuent de soutenir que dans les conditions actuelles, il est impossible que les élections aient lieu. Il faut d’abord faire les réformes constitutionnelles et institutionnelles avant de parler de scrutin, estiment-ils.

A.H.




Togo La répression de samedi fait entre deux et trois morts… 
Togo Législatives : L’UFC croit en ses chances 
Togo Le parti au pouvoir investit ses candidats aux législatives 
Togo L’Etat met 200 millions de FCFA à la disposition des candidats aux législatives 
Togo La CENI réceptionne 40.000 flacons d’encre indélébile 
Togo Lomé livre deux opposants équato-guinéens à Malabo 
Togo La CENI prolonge de 24h le recensement dans la première zone 
Togo Qui dirige la Force Sécurité Elections 2018 ? 
Togo « Togo Autrement » fait sa rentrée politique sous le signe de l’instauration de la démocratie 




 1   El Niño | Vendredi, 21 Septembre 2018  - 13:35
  Nous attendons du Comité de suivi de la Cedeao un CHRONOGRAMME pour les élections transparentes tel que promis le 8 aout à Lomé devant le monde entier.

Le Vaurien Faure peut continuer de courir seul, il n'y aura pas d'élection le 20 décembre 2018 au Togo dans ces conditions.

Il n'y aura pas non plus de Réferendum le 16 décembre 2018. D'ailleurs, moi j'attends toujours les résultats du réferendum tenu le 19 juillet 2018 au Togo. Qui a les résultats?
PLUS COMMENTÉS
1 Togo  - Messanvi Gbeassor et Comlan de Souza pionniers des recherches en plantes médicinales

2 Togo  - Ce qu’il faut retenir de la campagne de visite annuelle des navires de servitude battant pavillon togolais

3 Togo  - Route Notsè-Tohoun réceptionnée

4 Togo  - Les motifs officiels de la création de la quittance de diligence à la Direction des transports routiers

5 Togo  - Trois jours de colloque international à Lomé sur la phythomédecine

PLUS POPULAIRES
1 Togo  - Après l’édition 2018 de la FIL, place à la 34è édition de la quinzaine commerciale de Lomé

2 Togo  - Un commissariat de plus à Dapaong

3 Togo  - YALI-Togo : L’Union fait la force

4 Togo  - Tournoi de l’UFOA B-U20: Le Sénégal crée la surprise en finale

5 Togo  - Messanvi Gbeassor et Comlan de Souza pionniers des recherches en plantes médicinales


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Mention légale | Partenaires