L O M É  L I V E S  H E R E !

Togo - Le 20 décembre 2018 ne doit pas être la « seule référence », selon le CACIT


Politique
LomeChrono | | Commenter |Imprimer Lu : 521 fois

Le Président du Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) intervenant sur une radio privée de la place ce matin a estimé qu’il est urgent que les réformes constitutionnelles et institutionnelles se fassent d’abord avant tout scrutin.

Spéro Mahoulé, président du Collectif des associations contre l’impunité au Togo, semble ne pas comprendre pourquoi la Commission électorale nationale indépendante (CENI) poursuit les travaux alors que les réformes ne sont pas encore faites. Si le pouvoir se focalise sur la préparation de l’organisation des prochaines législatives, tout porte à croire qu’il veut « bloquer les réformes », remarque-t-il.

« Les recommandations de la CEDEAO ont fixé le 20 décembre pour en finir avec la crise avant la fin de l’année et les gens prennent cette date comme la seule référence qui veut qu’on fasse les élections », critique le président du CACIT. Il est clair pour lui que les chefs d’Etat et de gouvernement, à travers leur feuille de route de sortie de crise à l’issue du 53ième sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest organisé à Lomé le 31 juillet dernier à Lomé, ont voulu que les réformes se concrétisent avant d’envisager l’organisation d’une quelconque élective. Le 20 décembre dans ce cas, serait, selon lui, une date indicative.

Spéro Mahulé propose à la place de ce qui se fait actuellement que le gouvernement libère épuise toutes les mesures d’apaisement et qu’il envoie à l’Assemblée nationale un projet de révision de la Constitution.

Il est urgent que la problématique de la candidature du chef de l’Etat togolais pour un quatrième mandat trouve également une solution. « Les 2 parties sont bloquées sur leur position. Si ce problème est réglé, en moins de 24 heures, toute la crise togolaise trouvera solution, nous pourrons avoir les réformes constitutionnelles, institutionnelles et toutes les autres que nous voulons », soupire-t-il. « Et normalement, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, dans l’intérêt de sa population, doit faire les choses correctement. Il appartient au chef de l'Etat de savoir que pour être à l’aise dans la communauté, il faut qu’il fasse un certain nombre de choses. Et il le sait », souligne en outre Spéro Mahulé.

La situation togolaise d’aujourd’hui n’augure rien de bon. C’est une bombe à retardement, avertit-il. « Aucun événement social n’est pas prévisible, il faut tout faire pour l’éviter », prévient le président de cette organisation de la société civile.

A.H.



Togo L’alternance ça s’arrache ! 
Togo L’Exécutif arrête le nombre de conseillers municipaux à 1527 
Togo Edem Kodjo : Au Togo, il faut un « pacte national que des élections transparentes viennent consolider » 
Togo Une page se tourne à la CENI 
Togo La difficile renaissance de l’UFC 
Togo Dans l’affaire Jean-Pierre Fabre-Têko Agbo, qui évite le face-à-face ? 
Togo Le président de la FTF promu colonel 
Togo Grâce présidentielle à une quarantaine de détenus politiques 
Togo Les nouveaux députés ont pris une décision qui suscite déjà polémique 



PLUS COMMENTÉS
1 Togo  - La nouvelle taxe de l’OTR sur les véhicules fait grincer des dents

2 Togo  - Le GF2D aux petits soins des femmes victimes de violences

3 Togo  - Les sanctions contre l'exploitation de sable marin ne dissuadent point

4 Togo  - Gilbert Bawara est contre de « faux débats » sur le franc FCA

5 Togo  - Philippe Tchodie prend les commandes de l’OTR

PLUS POPULAIRES
1 Togo  - FIMO 228: Une vitrine pour la culture togolaise

2 Togo  - Fodoh Laba dans le viseur de grands clubs africains

3 Togo  - FTF : Un dernier congrès ordinaire ce matin à Lomé avant l’élection en février 2020

4 Togo  - La nouvelle taxe de l’OTR sur les véhicules fait grincer des dents

5 Togo  - Le nouveau citoyen togolais


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Mention légale | Partenaires