L O M É  L I V E S  H E R E !

Togo - L’appel d’Agbelenko Doglo à la jeunesse togolaise


Politique
LomeChrono | | 2 Commentaires |Imprimer Lu : 681 fois

Il a été l’un des acteurs clés du 5 octobre 1990, une date qui rappelle le soulèvement populaire contre le régime de feu Gnassingbé Eyadéma et considérée comme le début véritable de la lutte pour un changement de parti au pouvoir. Face à l'enlisement de la crise politique actuelle, il en appelle à l’engagement de la jeunesse togolaise.

Accusés pour « outrage au chef de l’Etat et appel à la révolte de l’armée », Agbelenko Doglo fait partie de ces deux jeunes qui allaient être jugés et dont leur jugement a été le point de départ d’un soulèvement populaire que les hommes au pouvoir d’alors n’ont pas vu venir.

Presque trois décennies après, il est revenu sur cet épisode au cours d’une conférence qu’il a animée ce mercredi 12 septembre à Lomé . Le contexte est tel que depuis lors, rien de significatif n’a changé. L’alternance politique au sommet de l’Etat reste un rêve pour la majorité des Togolais.

« Au moment où l’histoire se répète, nous devons déblayer le terrain et restituer les faits tels qu’ils se sont passés. Le 5 octobre 1990 est l’éclosion d’un processus, la mise à jour d’un travail de fond qui a été minutieusement et courageusement préparé par un certain nombre de jeunes togolais. C’est l’aboutissement d’un engagement patriotique de jeunes togolais qui sont pour la plupart des étudiants », rappelle Agbelenko Doglo, à l’époque des faits, employé de commerce à la Société générale du Golfe de Guinée (S3G).

D’octobre 1990 jusqu’à nos jours, le Togo ne connait toujours pas d’alternance en dépit des morts, des blessés à vie, des exilés, entre autres. « Le Togo reste un pays dictatorial. La situation de notre pays n’a pas changé. Nous sommes dans un statu quo. Une seule famille ne peut pas jouir des ressources du pays ad vitam æternam. C’est pourquoi nous disons que Faure Gnassingbé ne doit pas faire un 4ème mandat », martèle-t-il.

Agbelenko Doglo, tout en revisitant le passé, interpelle la couche juvénile à s’inspirer des « écrits des combattants » pour participer à la lutte politique afin d’écrire leurs propres pages de l’histoire.

Brigitte Adjamagbo Johnson, la Secrétaire générale de la Convention démocratiques des peuples africains (CDPA) et coordinatrice de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition, présente également à cette conférence renchérit : « Face à l’incertitude et à la marge de pauvreté, les jeunes dès qu’ils ont une opportunité, refusent de s’engager dans la lutte. C’est un devoir de combattre ce régime, même quand on est aisé ».

A.H.



Togo La CENI réceptionne 40.000 flacons d’encre indélébile 
Togo Lomé livre deux opposants équato-guinéens à Malabo 
Togo La CENI prolonge de 24h le recensement dans la première zone 
Togo Qui dirige la Force Sécurité Elections 2018 ? 
Togo « Togo Autrement » fait sa rentrée politique sous le signe de l’instauration de la démocratie 
Togo Le nouveau coup d’accélérateur de l'exécutif au processus électoral 
Togo Le 20 décembre 2018 ne doit pas être la « seule référence », selon le CACIT 
Togo Prix Jeunesse Francophone 35.35 : un jeune Togolais parmi les trente-cinq retenus 
Togo UNIR : Affoh Atcha Dédji poursuit son opération de charme 




 2   IvanLeTerrible | Jeudi, 13 Septembre 2018  - 20:54
  Comment peut-on célébrer un échec avec tant de fierté mal placée? Rien n'a réussi, sinon on n'en serait pas encore à trimer sang et eau devant le sataniste Faure! De grâce, laissez-nous avec vos histoires farfelues!

 1   Clement GAVI | Jeudi, 13 Septembre 2018  - 18:56
  « Face à l’incertitude et à la marge de pauvreté, les jeunes dès qu’ils ont une opportunité, refusent de s’engager dans la lutte. C’est un devoir de combattre ce régime, même quand on est aisé ».

Il y a du vrai dans cette pensée de Mme Adjamagbo. C'est un devoir sacré de combattre ce régime terroriste.

Cela dit, il y avait en 90 d'autres jeunes beaucoup plus discrets qui avaient joué un rôle déterminant.
PLUS COMMENTÉS
1 Togo  - Le PIDU pour éliminer l’extrême pauvreté

2 Togo  - Le secteur social engloutira 45% du budget 2019

3 Togo  - La pêche peut reprendre sur le lac Nangbéto

4 Togo  - Un élève meurt dans l’effondrement d’un bâtiment scolaire à Togblékopé

5 Togo  - Une délégation du Fonds Africain de Garantie reçue à la présidence

PLUS POPULAIRES
1 Togo  - A Abobo, un élève tue son camarade à coup de couteau

2 Togo  - Fin d'une tournée de Mobile Laboratory à l’intérieur du pays

3 Togo  - Le PIDU pour éliminer l’extrême pauvreté

4 Togo  - La CENI réceptionne 40.000 flacons d’encre indélébile

5 Togo  - La nuit des arts martiaux a tenu toutes ses promesses


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Mention légale | Partenaires