L O M É  L I V E S  H E R E !

Togo - L’avis d’Antonio Guterres sur le sommet conjoint CEDEAO-CEEAC


Diplomatie
LomeChrono | | 1 Commentaires |Imprimer Lu : 243 fois

Le Secrétaire général de l’ONU a vu d’un bon œil la tenue à Lomé, ce 30 juillet, du sommet conjoint CEDEAO-CEEAC dont les travaux ont été placés sur la lutte contre le terrorisme.

Ce premier rendez-vous international est un cadre de réflexion des chefs d’Etat et de gouvernement des deux institutions sous régionales et a permis de définir les mécanismes de lutte contre le terrorisme.

Antonio Guterres s’est dit satisfait de la tenue de cette rencontre de 30 juillet dernier. Selon, Farhan Haq, son porte-parole adjoint, « le Secrétaire général accueille avec satisfaction l’engagement renouvelé des États membres de la CEEAC et de la CEDEAO à renforcer la coopération sur les défis majeurs de la paix et de la sécurité. Il est particulièrement encouragé par la décision de signer un accord de coopération pénale avant la fin de l’année 2018 ».

Il a précisé que « le secrétaire général réitère l'engagement des Nations Unies à continuer à promouvoir la coopération interrégionale et à soutenir la mise en œuvre des décisions adoptées par le Sommet CEEAC-CEDEAO ».

Le sommet CEDEAO-CEEAC a pris fin par la « Déclaration de Lomé sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme ».

A.H.



Togo Le nouvel ambassadeur de Chine à Lomé 
Togo CEDEAO : Faure Gnassingbé souhaite du meilleur à son successeur 
Togo Lomé- Bangui exonéré de visas 
Togo Gilbert Bawara donne les raisons de sa mini-tournée ousest africaine 
Togo Les nouvelles orientations des missions diplomatiques du Togo 
Togo Tête-à-tête entre Faure Gnassingbé avec les présidents chinois et sud-africain 
Togo Un diplomate travaille pour les investisseurs arabes au Togo 
Togo La Secrétaire générale adjointe de l’ONU chargée du désarment a échangé avec le PM 
Togo Liu Yuxi fait commandeur de l’Ordre du Mono 





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 1   Clement GAVI | Jeudi, 9 Août 2018  - 8:52
  'Le Secrétaire général de l’ONU a vu d’un bon œil la tenue à Lomé, ce 30 juillet, du sommet conjoint CEDEAO-CEEAC dont les travaux ont été placés sur la lutte contre le terrorisme.'

Je dirais que tout œil qui possède la sensibilité du juste et du sage, aurait été négativement affecté par la tenue de ce sommet conjoint et dont l'objet est la lutte contre le terrorisme. Car, pour ordonner pour les autres, il faut avoir une forme d'autorité morale, or, le régime togolais qui, pour se maintenir au pouvoir n'hésite pas les actes de terreurs, pose un problème de crédibilité à ce sommet compte tenu de son objet.

Les principes qui déterminent le déploiement des terroristes dans leurs actes, sont les mêmes qui déterminent une dictature dans sa nature. Il n' y a donc pas de différence de nature entre un régime dictatorial et un groupe terroriste. La différence est de degré. C'est pourquoi, la tenue d'un tel sommet conjoint dans une structure qui incarne ces principes revient à renforcer la culture psychologique qui favorise le terrorisme. Ce sommet a manqué de dimension pédagogique.

Ainsi, Mr Antonio Guterres a tort d'avoir vu d'un bon œil la tenue à Lomé, capitale de la pire dictature en Afrique de l'Ouest, et ce, depuis 1967, un pays que son Organisation a condamné il y a quelques années pour l'assassinat de plus de cinq cents innocents Togolais.

Un tel sommet conjoint aurait du avoir lieu dans des structures telles le Ghana, le Sénégal, le Nigéria pour ne citer que ces pays qui offrent un réel exemple de stabilité structurelle. Le Togo du fait du régime, est un mirage.
Mr Antonio Guterres a tort, parce que ces faits façonnent une culture psychologique. Mr Antonio Guterres aurait dû se demander quel message implicite la tenue de ce sommet à Lomé, compte tenue des réalités internes, envoie t-elle aux autres pays, tels le Congo, le Burundi, le Sud Soudan, etc puisqu'au Togo, le même régime a su se maintenir depuis plus de cinquante ans et voilà que ce pays est l’hôte de ceci et de cela?

Mr Antonio Guterres a tort. Car en affirmant voir d'un bon œil la tenue à Lomé de ce sommet conjoint, il affirme un manque de prudence. Une crise est nécessairement déterminée. La prudence, l'attention sont des outils qui voient non pas l'effet, c'est à dire la conséquence, mais le processus qui explique la conséquence.

C'est donc une bêtise que d'avoir organisé ce sommet-conjoint à Lomé. C'est simplement une plateforme offerte à une dictature pour sa propre exhibition.

Des millions et des millions souffrent dans le monde, souffrance qu'ils ignorent.
PLUS COMMENTÉS
1 Togo  - Fin ce samedi d’un atelier sur le trafic sexuel des enfants

2 Togo  - D2 : Yao Fortunè aux commandes de Kotoko

3 Togo  - Le nouvel ambassadeur de Chine à Lomé

4 Togo  - Un concours pour susciter l’émulation au sein de la jeunesse

5 Togo  - Taekwondo : Les championnats nationaux ont lieu les 23 et 24 août prochains

PLUS POPULAIRES
1 Togo  - Fin ce samedi d’un atelier sur le trafic sexuel des enfants

2 Togo  - D2 : Yao Fortunè aux commandes de Kotoko

3 Togo  - Le nouvel ambassadeur de Chine à Lomé

4 Togo  - Un concours pour susciter l’émulation au sein de la jeunesse

5 Togo  - L’ATPB au chevet de la boxe togolaise


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Mention légale | Partenaires