L O M É  L I V E S  H E R E !

Togo - G7 : seuls les Togolais sont capables de régler leur crise politique


Politique
LomeChrono | | 2 Commentaires |Imprimer Lu : 450 fois

Sept Organisations de la société civile dénommées G7 ont présenté ce 26 juillet à Lomé leur feuille de route de sortie de crise. Selon elles, il ne faut pas attendre grand-chose de la CEDEAO. Seuls les Togolais sont capables de trouver des solutions à leur problème, insistent-elles.

Dans le document rendu public ce jeudi face à la presse, le G7 a pris sur lui d’étudier les contours du 27è dialogue, rappeler ses objectifs et fait des recommandations. L’objectif étant d’inciter les acteurs de la crise togolaise à se mettre d'accord sur une solution.

Ces organisations de la société civile restent convaincues que l’institution communautaire n’a pas la solution magique pour la crise togolaise. Rappelons que les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest ont promis prendre une décision au cours de leur sommet prévu à Lomé le 31 juillet prochain.

Dans ce contexte, les membres du G7, WANEP-Togo, CNSC-Togo, ACAT-Togo, CACIT, REPSFECO-Togo, CEJP-Togo et SAAD font des recommandations aux parties prenantes du dialogue dont les travaux sont dans l’impasse parce que le régime en place et la Coalition des 14 partis de l’opposition ont des positions diamétralement opposées.

En effet, le G7 rappelle aux facilitateurs de ne s’en tenir qu’à l’ordre du jour prévu dans le règlement du dialogue ; de donner priorité aux réformes constitutionnelles, institutionnelles ; de mettre en place un comité de suivi des éventuels acquis, entre autres.

« Nous demandons aux acteurs d’appliquer les règles élémentaires de la négociation. Lâcher le lest et gagner quelque chose », recommande Jeannine Agounke-Adandogou, Présidente du REPSFECO-Togo.

De son côté Bruno Haden, secrétaire général d’ACAT-Togo, estime que « La feuille de route de la CEDEAO ne sera pas magique. Il faut que nos compatriotes sachent que quelles que soient les recommandations de l’institution, il appartiendra aux Togolais de prendre des responsabilités ; et c’est là où j’interpelle les protagonistes de la crise ».

Trop tard, croient savoir certains observateurs qui précisent que les propositions de la CEDEAO s’imposeront aux protagonistes de la crise. Reste à savoir si la décision de l'institution sous-régionale pourra mettre fin effectivement à la crise.

A.H.



Togo La CENI a repris ses activités 
Togo La CENI prête pour les législatives du 20 décembre ? 
Togo Le gouvernement adopte le Plan national de développement en Conseil des ministres 
Togo Le MJU en précampagne pour les législatives 
Togo Le MMLK aux facilitateurs : « Et la cinquantaine de détenus politiques »? 
Togo Ce qu’il convient de faire après les recommandations de la CEDEAO selon l’OBUTS 
Togo Le Mouvement « En Aucun cas » appelle à une journée Togo rouge 
Togo Un premier regard critique du FCTD sur le communiqué de la CEDEAO 
Togo Les législatives programmées au 20 décembre prochain 





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 2   Clement GAVI | Mercredi, 1 Août 2018  - 22:6
  'Reste à savoir si la décision de l'institution sous-régionale pourra mettre fin effectivement à la crise.'

Qu'est-ce qu'une décision?

Une décision, c'est un jugement qui manifeste la particularité, la singularité d'une situation qui appelle la décision. Un problème peut être réglé de diverse manières, le bon décideur, c'est celui ou celle qui choisi, la bonne manière. Une manière qui, selon cette démarche méthodologique empruntée au Moyen Age, je veux parler du fameux 'Rasoir d'Occam', est celle qui demande, exige la moindre entité explicative.

Ainsi, si la CEDEAO a compris le problème qui se pose au Togo et aux Togolais et ce que ce problème implique au plan régional, la décision de la CEDEAO peut être telle, qu'elle réponde aux principes qui l'expliquent.

Mais comme nous avons affaire au Togo à une clique criminels ignorants à la tête de laquelle se trouve Faure Gnassingbé, il faut comprendre la nécessité de la résistance.

 1   honvi | Vendredi, 27 Juillet 2018  - 9:17
  Au lieu de pondre des communiqués, luttez pour la libération de vos frères emprisonnés.
PLUS COMMENTÉS
1 Togo  - Fin ce samedi d’un atelier sur le trafic sexuel des enfants

2 Togo  - D2 : Yao Fortunè aux commandes de Kotoko

3 Togo  - Le nouvel ambassadeur de Chine à Lomé

4 Togo  - Un concours pour susciter l’émulation au sein de la jeunesse

5 Togo  - Taekwondo : Les championnats nationaux ont lieu les 23 et 24 août prochains

PLUS POPULAIRES
1 Togo  - Fin ce samedi d’un atelier sur le trafic sexuel des enfants

2 Togo  - D2 : Yao Fortunè aux commandes de Kotoko

3 Togo  - Le nouvel ambassadeur de Chine à Lomé

4 Togo  - Un concours pour susciter l’émulation au sein de la jeunesse

5 Togo  - L’ATPB au chevet de la boxe togolaise


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Mention légale | Partenaires