L O M É  L I V E S  H E R E !

Togo - Abdou Assouma encourage l'organisation des élections frauduleuses et contestées, selon le Mouvement "En Aucun Cas"


Politique
LomeChrono | | 4 Commentaires |Imprimer Lu : 393 fois

Depuis mardi, le communiqué du président de la Cour Constitutionnelle ne cesse de susciter de vives réactions. Le Mouvement « En Aucun Cas » dans une réponse à Abdou Assouma, a jugé la sortie du président pernicieuse et inopportune. Selon le mouvement, le président de la Cour Constitutionnelle devra être « conscient de l'impossibilité d'organiser des élections apaisées et transparentes dans les conditions actuelles, que l'institution qu'il préside est au service des intérêts de la société et qu'elle est respectueuse des institutions et personnalités extérieures impliquées dans le dialogue politique en cours ». Lecture du communiqué!

COMMUNIQUÉ RELATIF À LA SORTIE INNOPORTUNE ET IRRESPONSABLE DU PRÉSIDENT DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE.

Alors même que le peuple Togolais avec le soutien actif de la CEDEAO, de l'union Africaine et des institutions internationales s'attellent de façon active à trouver des solutions pacifiques, concertées et efficientes aux revendications touchant au retour à la constitution de 1992, au droit de vote de la diaspora, au découpage électoral, aux réformes des institutions impliquées dans l'organisation des élections ( HAAC, CENI, Cour constitutionnelle, Cour des Comptes, Police, Gendarmerie et forces de défense) ,au fichier électoral, aux conditions d'organisation, de sécurisation et de proclamation des élections municipales, législatives et présidentielles, la très contestée et rejetée cour constitutionnelle présidée par Abdou ASSOUMA a, en date du 12 juin 2018 rendu public un communiqué pernicieux par lequel elle enjoint au gouvernement et à la CENI, tous deux objets de la crise politique actuelle d'organiser les élections législatives avant le 19 Août 2018.

Ce communiqué émanant du Président de cette institution béquille très contestée suscite en nous plusieurs interrogations :

1-Est-il suffisamment informé des revendications qui sous-tendent les gigantesques manifestations qui ont cours depuis le 19 Août 2017 ?
2- Sait -il qu'un dialogue politique impliquant des chefs D'états extérieurs est en cours ?
3- Vit-il toujours au Togo et suit-il à la lettre tout ce qui s'y passe ?
4- Quel objectif poursuit-il réellement à travers ce communiqué contradictoire et laconique ?

Une réflexion scientifique et une lecture objective des réelles intentions qui sous-tendent la publication de ce communiqué nous permet et permettra à coup sûr à tout observateur de savoir qu'en réalité le président de la cour constitutionnelle préfère que soit organisées des élections frauduleuses, contestées et générateurs de crises que des élections transparentes et démocratiques; car si tel n'était pas le cas, il se serait plutôt tu ou à la rigueur aurait invité le gouvernement à opérer rapidement les réformes qui s'imposent en vue de l'organisation d'élections libres, démocratiques et transparentes avant " la fin de l'année ".

Ce faisant, il aurait non seulement prouvé qu'il est conscient de l'impossibilité d'organiser des élections apaisées et transparentes dans les conditions actuelles, que l'institution qu'il préside est au service des intérêts de la société et qu'elle est respectueuse des institutions et personnalités extérieures impliquées dans le dialogue politique en cours.

Au lieu donc de cela, il a préféré raviver les tensions en ressuscitant les vieux démons du passé.

De même, il est tout à fait surprenant que le président de la cour constitutionnelle fonde " ses injonctions " sur la constitution et le code électoral que conteste ouvertement dans les rues de toutes les villes du pays le peuple.

En conséquence, le Mouvement EN AUCUN CAS tient à rappeler à la cour constitutionnelle et à ses membres qu'ils font eux-mêmes l'objet de vives contestations depuis 11 mois et qu'à ce titre ils sont disqualifiés pour parler d'élection ou pour inviter le gouvernement et la CENI en place à accélérer le processus électoral.

Ceci étant, le communiqué visé n'engage que son signataire, les institutions illégitimes auxquelles il s'adresse et ceux qui, comme à l'accoutumée voudront encore participer à des élections frauduleuses et taillées sur mesures.

Tout en rappelant, par ailleurs que toute tentative d'organiser des élections frauduleuses et générateurs de tensions sera vigoureusement combattu, le Mouvement EN AUCUN CAS met en garde tous les partis politiques et tous ceux qui, dans les coulisses s'activent pour participer à ces simulacres d'élections auxquelles convie la cour constitutionnelle qu'ils seront tenus pour responsables de tout ce qui adviendra et verront, sur leurs chemins le peuple.

Enfin et pour finir, le Mouvement EN AUCUN CAS remercie la cour constitutionnelle d'avoir elle-même confirmé à la face de tous qu'elle est non seulement illégitime et porteuse des germes de contestation mais aussi et surtout que le peuple a raison d'exiger qu'elle soit dissoute et réformée.

Fait à Lomé, le 14 juin 2018

Le 1er Porte-parole,

Foly SATCHIVI



Togo Le CACIT se félicite de la libération des 17 détenus 
Togo Le contenu du mémorandum de la société civile remis aux acteurs de la crise politique 
Togo Des détenus politiques recouvrent la liberté 
Togo "Togo Mort" : quand Unir refuse de céder au « chantage » 
Togo Siège du parlement : « le coût du pillage par semaine peut réaliser ce bâtiment » Djimon Oré 
Togo Le Mouvement "En Aucun cas" n’a aucune base juridique, soutient Payadowa Boukpessi 
Togo Diverses nominations au ministère de l’Economie et des Finances 
Togo Ajavon-Dégli-Gally, le trio qui veut apporter sa contribution pour une sortie de crise 
Togo Le Mouvement "En Aucun Cas" à la rencontre des populations de l’intérieur 





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 4   1 | Vendredi, 15 Juin 2018  - 6:54
  cest normal puisque des élections frauduleuses lui assurent son pain quotidien. il senfout du reste

 3   Le Noir | Vendredi, 15 Juin 2018  - 3:30
  Abraham celui qui a créé le Judaîsme était marié à une noire nommée Kétura. Ils ont eu six enfants. Ils ont vécu toute leur vie ensemble. C'est écrit dans la Tora et la Bible. Moïse aussi était marié à une noire. La Tora et la bible ont été falsifiées, ont été blanchies. Abraham est noir. Moïse et Jésus-Christ sont noirs. Jésus-Christ celui qui a créé le Christianisme est noir.

 2   huile sur le feu | Jeudi, 14 Juin 2018  - 14:35
  Des gens comme ce Mr sont les problemes.Il fait tres bien que l'organisation des elections sans les reformes ne fera que emplifier la crise et il jette l'huile sur le feu pour continuer a toucher ses allocations mirobitants.

 1   BBB | Jeudi, 14 Juin 2018  - 14:12
  Grand boubou pour rien.
PLUS COMMENTÉS
1 Togo  - La présidence de l’Université change de locaux

2 Togo  - FCFA : dix artistes dont un Togolais dénoncent la monnaie coloniale

3 Togo  - Championnat D1 :L'avant dernier acte de la saison ce week-end

4 Togo  - D1 : Enfin le classement officiel de la FTF

5 Togo  - Transport : Une révolution annoncée dans quelques pays africains dont le Togo

PLUS POPULAIRES
1 Togo  - La présidence de l’Université change de locaux

2 Togo  - « Non à la violence dans les stades » : Edition 2018, des distinctions à plusieurs acteurs sportifs

3 Togo  - FCFA : dix artistes dont un Togolais dénoncent la monnaie coloniale

4 Togo  - Championnat D1 :L'avant dernier acte de la saison ce week-end

5 Togo  - Le CACIT se félicite de la libération des 17 détenus


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Mention légale | Partenaires