L O M É  L I V E S  H E R E !

Togo - Ces rafles policières qui ramènent le « pays à des périodes de non droits et de confiscation des libertés publiques »


Politique
LomeChrono | | Commenter |Imprimer Lu : 885 fois

Les rafles policières déguisées en contrôle de routine continuent de plus belle. Certains quartiers de Lomé sont pris pour cible et des citoyens sont systématiquement embarqués sans aucune autre forme de procès. Le contrôle dit d’identité semble sortir de son cadre car des personnes ayant leurs cartes ne sont pas épargnées des bavures des corps habillés. Une situation que dénonce le Mouvement Martin Luther King (MMLK), la voix des sans voix. Dans un communiqué, le Mouvement salue l’engagement du Front Citoyen Togo Debout et du mouvement En Aucun Cas qui cherchent à rétablir la force constitutionnelle à travers des campagne de sensibilisation et d’informations. Lecture!

RAFLES POLICIÈRES ET MILITAIRES DITES DE CONTRÔLE NORMAL DE ROUTINE /

Le Mouvement Martin Luther KING s'inquiète de l'allure répressive de cette opération violant les règles de la libre circulation des personnes sur le territoire Togolais et appelle instamment les autorités Togolaises à favoriser la mobilité des citoyens dans les conditions prévues par la loi.

En effet, il y a quelques mois, ont lieu constamment et régulièrement des opérations mixtes des forces de sécurité et de défense dans certains quartiers de Lomé et de ses environs et autres localités. La mission assignée à ces opérations selon les sources autorisées, procède des contrôles ordinaires de routine visant à mettre hors les individus suspectés aux comportements douteux qui perturberaient la tranquillité des citoyens.

Au cours de ces descentes souvent musclées, tous les citoyens qui se trouvaient dans les environs avec leurs engins et avec identité ou pas , sont interpelés et embarqués vers des postes dits de contrôle où la suite reste à désirer pendant 48 heures avant toute remise en liberté.

Devant ces intenses et récurrentes rafles avec déploiement des artilleries lourdes à des heures normales de circulation (20et 22h), les opérations semblent sortir de leur cadre régalien et constitueraient des menaces et atteintes graves au respect des droits de l'homme et des libertés publiques des citoyens. Pour preuve, les informations parvenues au siège du MMLK en début du week-end dernier, sont follement alarmantes et consacreraient le caractère répressif et mal intentionné de ces opérations, finalement nuisibles aux Togolais. Aussi, tous les témoignages concordants des victimes ne sont pas loin de ramener notre pays à des périodes de non droits et de confiscation des libertés publiques.

L'article 21 de la constitution de 1992 constitue la panacée à tous ces actes qui vident l'État de Droit de sa substance. Pour ce faire, le MMLK salue l'initiative du Front Citoyen Togo Debout (FCTD) qui vise à rétablir la force constitutionnelle de cet article à travers une campagne de sensibilisation et d’informations. Malheureusement, la rencontre citoyenne qui devait avoir lieu ce 19 mai au Centre Communautaire de a été froidement étouffée par les forces mixtes qui ont littéralement envahi les lieux avant l'heure de la manifestation. Aussi en est -il du meeting prévu par le mouvement ‘EN AUCUN CAS’ à Bè Kpota .

Le MMLK déplore les comportements abusifs et violents sur des citoyens par des éléments des forces mixtes annihilent les petites avancées démocratiques et appellent les autorités togolaises à mettre un terme à ces méthodes non recommandables et incompatibles à notre époque .Car toutes ces épisodes décriées par tous, pourraient présager des réactions subversives et violentes dont le pays n'a plus besoin eu égard à son passé récent.

LOMÉ, LE 21 MAI 2018

MOUVEMENT MARTIN LUTHER KING - LA VOIX DES SANS VOIX .



Togo La CENI prolonge de 24h le recensement dans la première zone 
Togo Qui dirige la Force Sécurité Elections 2018 ? 
Togo « Togo Autrement » fait sa rentrée politique sous le signe de l’instauration de la démocratie 
Togo Le nouveau coup d’accélérateur de l'exécutif au processus électoral 
Togo Le 20 décembre 2018 ne doit pas être la « seule référence », selon le CACIT 
Togo L’appel d’Agbelenko Doglo à la jeunesse togolaise 
Togo Prix Jeunesse Francophone 35.35 : un jeune Togolais parmi les trente-cinq retenus 
Togo UNIR : Affoh Atcha Dédji poursuit son opération de charme 
Togo La Secrétaire d’Etat aux droits de l’homme répond au CACIT 



PLUS COMMENTÉS
1 Togo  - Pour un Togo nouveau, les « Forces Vices » appellent à un engagement de la société civile

2 Togo  - La réaction de la FTF suite à l’inéligibilité relevée par la Fédération gambienne de football

3 Togo  - Appropriation du PND : Le gouvernement organise deux jours de rencontre avec les parties prenantes

4 Togo  - L’ATBEF joue la carte de proximité sur la contraception à Gléï

5 Togo  - Le HCRRUN entame la phase 2 du processus d’indemnisation le mois prochain

PLUS POPULAIRES
1 Togo  - D1-J4 : L’opposition Semassi Vs Gomido retient l’attention

2 Togo  - Coupes continentales : Les deux clubs togolais seront bel et bien présents !

3 Togo  - Une mission de chirurgie plastique et réparatrice démarre à l'Hôpital Saint Jean de Dieu d’Afagnan à partir du 1er novembre prochain

4 Togo  - Appropriation du PND : Le gouvernement organise deux jours de rencontre avec les parties prenantes

5 Togo  - Pour un Togo nouveau, les « Forces Vices » appellent à un engagement de la société civile


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Mention légale | Partenaires