L O M É  L I V E S  H E R E !

Togo - Affaire Bolloré et Pustch au Burkina : Togo Debout pour plus de lumière sur les deux affaires


Politique
LomeChrono | | Commenter |Imprimer Lu : 425 fois

Le Togo a été cité dans l’affaire du putsch manqué de Gilbert Diendéré au Burkina-Faso en septembre 2015 et cette semaine c’est la garde à vue de Vincent Bolloré qui pose la question de la concession du port de Lomé sur le tapis. « Ces deux affaires qui continuent de faire la une des médias nationaux et internationaux, et objet de grands débats dans l’opinion générale, donnent une mauvaise presse de notre pays le Togo sur l’échiquier national et international, alors qu’aucune réaction officielle du gouvernement togolais n’est intervenue pour éclairer les citoyens et l’opinion publique », dénonce le Front Citoyen Togo Debout. Lecture de la déclaration en date du 25 avril dernier!

DECLARATION

Le Front Citoyen « Togo Debout » Interpelle les Premières

Autorités Togolaises sur les Affaires du Putsch manqué au

Burkina Faso et du Groupe Bolloré

1. Le 16 septembre 2015, des éléments du Régiment de Sécurité́ Présidentielle (RSP), l’ancienne garde rapprochée du président déchu Blaise Compaoré, constitués en Conseil National pour la Transition (CNT), avec à sa tête le Général Gilbert Diendéré, ancien chef d’Etat-major de Blaise Compaoré́, avaient tenté de renverser, par un coup d’Etat, le gouvernement de transition piloté par le président Michel Kafando et le Premier ministre Issac Zida. Le bilan a fait une quinzaine de morts et 114 blessés. Plusieurs personnes ont été interpellées dont les Généraux Djibril Bassolé et Gilbert Diendéré.

Le 21 mars 2018, le procès s’est ouvert devant la justice militaire à Ouagadougou. Des pays de la sous-région, dont le Togo, sont accusés d’avoir fourni des moyens aux putschistes. L’implication du Togo transparaîtrait dans les dépositions du Général Diendéré qui affirme s’être adressé au Colonel MASSINA, Directeur Général de la Gendarmerie, pour récupérer le matériel militaire ayant servi au putsch.

2. Le mardi 24 avril 2018, la justice de Nanterre ouvre une information judiciaire contre le groupe Bolloré et ses premiers responsables et portant sur des soupçons de « corruption d’agents publics étrangers » dans le cadre de l’obtention de terminaux à conteneurs sur les ports de Lomé et Conakry, en 2009 et 2010. Il leur est reproché d’avoir sous-facturé des prestations de Havas, la branche communication du Groupe, délivrées à des dirigeants guinéens et togolais en vue de faciliter par la suite l’obtention des concessions. L’information a pour but de déterminer si le groupe Bolloré a utilisé son bras publicitaire Havas pour faciliter l’obtention de la gestion des ports de Conakry en Guinée et de Lomé au Togo.

Ces deux affaires qui continuent de faire la une des médias nationaux et internationaux, et objet de grands débats dans l’opinion générale, donnent une mauvaise presse de notre pays le Togo sur l’échiquier nationale et international, alors qu’aucune réaction officielle du gouvernement togolais n’est intervenue pour éclairer les citoyens et l’opinion publique.

Le Front Citoyen «Togo Débout» interpelle instamment les premières autorités togolaises, en particulier la présidence de la République et le gouvernement togolais quant à leur obligation d’éclairer les citoyens togolais et l’opinion publique nationale et internationale sur ces deux affaires qui écornent et strient l’image de notre pays aux plans national et international. Il en va grandement de leur probité, de leur intégrité et de leur crédibilité aux yeux de la communauté nationale et internationale.

Fait à Lomé, le 25 avril 2018

Le Front Citoyen « Togo Debout »

Professeur David Ekoué DOSSEH



Togo Lomé livre deux opposants équato-guinéens à Malabo 
Togo La CENI prolonge de 24h le recensement dans la première zone 
Togo Qui dirige la Force Sécurité Elections 2018 ? 
Togo « Togo Autrement » fait sa rentrée politique sous le signe de l’instauration de la démocratie 
Togo Le nouveau coup d’accélérateur de l'exécutif au processus électoral 
Togo Le 20 décembre 2018 ne doit pas être la « seule référence », selon le CACIT 
Togo L’appel d’Agbelenko Doglo à la jeunesse togolaise 
Togo Prix Jeunesse Francophone 35.35 : un jeune Togolais parmi les trente-cinq retenus 
Togo UNIR : Affoh Atcha Dédji poursuit son opération de charme 



PLUS COMMENTÉS
1 Togo  - Une délégation du Fonds Africain de Garantie reçue à la présidence

2 Togo  - La place des statistiques dans le développement national

3 Togo  - Concours « Epelle-moi »/2ème édition : Top départ dans la zone 1

4 Togo  - L’ACECSOT assiste les orphelins démunis pendant leur apprentissage

5 Togo  - Des certificats de nationalité togolaise seront délivrés dans la préfecture d’Agoè-Nyivé du 22 au 29 novembre prochains

PLUS POPULAIRES
1 Togo  - La pêche peut reprendre sur le lac Nangbéto

2 Togo  - Togo vs Algérie : Guy Akpovy garde son sang-froid et invite le public à soutenir les Éperviers

3 Togo  - La HAAC peut maintenant contrôler les médias sociaux

4 Togo  - Un élève meurt dans l’effondrement d’un bâtiment scolaire à Togblékopé

5 Togo  - Comment va se faire la privatisation de la BTCI et de l’UTB ?


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Mention légale | Partenaires