L O M É  L I V E S  H E R E !

Togo - Ces attitudes des conducteurs de taxi-moto qui froissent les passants


Société
Le Correcteur | | 3 Commentaires |Imprimer Lu : 800 fois

Un jeune homme pratique du jogging sur une route de Lomé. A quelques encablures, un conducteur de taxi-moto pointe l’index en l’air, dans sa direction. L’athlète, dépité, n’a su que répondre, se contentant de sourire. Nous sommes à Bè.

A Nukafu, une dame sort pour verser l’eau de ménage, elle entend de l’autre côté de la rue un sifflement qui ne lui est trop familier : un klaxon est porté à son endroit. Comme les autres ayant assistés à la scène, elle a souri avec un regard en dessous, non moins sévère à l’endroit du taquin. « Vos gestes relèvent de la folie ! », a-t-elle lancé, dépitée.

Vous l’avez compris, l’attitude des conducteurs de moto dans nos rues a dépassé le seuil du tolérable. On ne saurait énumérer d’autres gestes plus comiques encore. Plus d’un se sentent emmerdés, rien qu’en les voyant à l’assaut de clients de cette façon. Et quels clients !

L’attitude des conducteurs de taxi-moto est devenue intempestive au point que d’aucuns ont vite fait de les traiter de barjos. Non sans raison, car à bien y réfléchir, leur zèle relève de l’automatisme, frisant parfois le rire voire le fou rire.

Ils sont dans leur droit d’appeler le premier qui se pointe à leur nez, soit. Mais à la base, c’est au client même d’appeler le conducteur si vraiment le premier se sent l’urgence de se faire remorquer. Plus impayable encore, c’est quand une revendeuse de pain, un vendeur ambulant de café ou le premier qui sort d’un angle de rue est appelé, curieux, n’est-ce pas ?

Des fois les mêmes conducteurs sourient une fois quelques boulettes commises, conscients que ceux qu’ils appellent ne sont nullement en état d’être remorqués et n’ont nul besoin de leur service.

Des frictions ne sont jamais loin dans ces histoires, car les personnes aux abords difficiles ne sont font pas prier pour entrer en querelle avec le conducteur.

Au cri de « Oléyia ? » (Je vous dépose ?), certains, pour envoyer balader le conducteur, demandent à bout portant « Où ?», une réponse qui a déjà fait des cheveux sur la tête des zémidjan. Le mieux serait de voir l’état où se trouvent les gens avant de crier. Autrement, l’automatisme qu’on leur colle n’en disparaîtra pas moins.

source: Le Correcteurs N°791







Togo Les maux de l’administration révélés au grand jour 
Togo Tsévié: un homme tente de donner en sacrifice un enfant de deux mois 
Togo Prison civile de Lomé : La Miss Togo lance son projet social 
Togo La veille des fêtes de fin d’année tétanisée par un marasme économique sur fond de crise sociopolitique 
Togo « La France s'obstine de quitter la barque lucrative et mielleuse du continent dont elle se veut toujours GENDARME », MMLK sur le FCFA 
Togo Région des Savanes: le Col Ouadja Gbandi interdit les pâturages nocturnes 
Togo Tombouctou : un Togolais mort après un enlèvement 
Togo Périodes des fêtes de fin d’année : Attention aux produits alimentaires et agroalimentaires sur les marchés! 
Togo Incivisme fiscal : des panneaux démolis dans la ville de Lomé 





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 3   Clement Gavi | Samedi, 25 Novembre 2017  - 8:46
  Au cri de « Oléyia ? » (Je vous dépose ?)

Avec ce rappel que 'Oléyia?' en Mina veut dire littéralement est-ce que vous y allez ou est-ce que tu y vas?.

Il faut donc préciser que le sens de 'Je vous dépose'? que prend 'Oléyia' s'explique par le contexte dans lequel il est employé. Mais, on ne peut pas expliquer pédagogiquement 'Oléyia' per se, en disant que cela veut dire 'je vous dépose?'. Il veut d'abord dire, est-ce que vous y allez ou est-ce que tu y vas?


 2   cecile | Mercredi, 22 Novembre 2017  - 23:39
  Témoignage :Je me nomme Cécile âgée de 33 ans.J’étais en relation avec mon homme il y a de cela 3ans et tout allait bien entre nous, à cause d'une autre femme il s'est séparé de moi depuis 5 mois. J’avais pris par tous les moyens pour essayer de le récupéré mais hélas ! Je n'ai fais que gaspiller mes sous. Mais par la grâce de dieu l'une de mes amies avait eut ce genre de problème et dont elle a eut satisfaction par le biais d'un ... nommé CHANGO AZE au premier abord lorsqu'elle m'avait parlé de ce puissant je croyais que c’était encore rien que des gaspillages et pour cela j'avais des doutes et ne savais m'engager ou pas. Mais au fur des jours vu ma situation, elle insiste a ce que j'aille faire au moins la connaissance de ce puissant en question et c'est comme cela que je suis heureuse aujourd'hui en vous parlant. C’est à dire mon homme en question était revenu en une durée de 7 jours tout en s'excusant, aujourd’hui il me suggère à ce qu'on se marie le plus tôt possible, je me plains même pas et nous nous aimons plus d'avantages. La bonne nouvelle est qu'actuellement je suis même enceinte de 2 mois. Sincèrement je n'arrive pas à y Croire qu'il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c'est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s'est fait en moins d'une semaine, il est fort dans tous les domaines, Vous pouvez le contacter sur : Email: feticheurchango@gmail.com ,Appelez directement son numéro téléphone ou l'écrit sur whasapp : +229 66 54 77 77

 1   SOSSOUVI | Mardi, 21 Novembre 2017  - 14:35
  Article débile qui ne veut pas dire grand chose.
PLUS COMMENTÉS
1 Togo  - Les maux de l’administration révélés au grand jour

2 Togo  - Stade de Kégué : Dix milliards de Fcfa de la Chine pour sa rénovation

3 Togo  - Tsévié: un homme tente de donner en sacrifice un enfant de deux mois

4 Togo  - Gilbert Bawara juge la plateforme des enseignants 'irrationnelle' et 'incompréhensible'

5 Togo  - Prison civile de Lomé : La Miss Togo lance son projet social

PLUS POPULAIRES
1 Togo  - Les maux de l’administration révélés au grand jour

2 Togo  - Stade de Kégué : Dix milliards de Fcfa de la Chine pour sa rénovation

3 Togo  - Tsévié: un homme tente de donner en sacrifice un enfant de deux mois

4 Togo  - Gilbert Bawara juge la plateforme des enseignants 'irrationnelle' et 'incompréhensible'

5 Togo  - La veille des fêtes de fin d’année tétanisée par un marasme économique sur fond de crise sociopolitique


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Mention légale | Partenaires