L O M É  L I V E S  H E R E !

Togo - Prévention des catastrophes : les populations doivent éviter les zones à risques !


Société
LomeChrono | | 1 Commentaires |Imprimer Lu : 227 fois

Chaque 13 octobre se célèbre la journée internationale de prévention des catastrophes. Au Togo, le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile en prélude à cette journée a évoqué les causes des catastrophes au Togo. « Les populations élèvent des constructions dans des zones non aménagées, notamment les bas-fonds, les flancs de montagnes et de collines, les berges des cours d’eau, les zones côtières », des zones à risques. Yark Damehame pour ce faire demande aux communautés de bien choisir leurs zones de construction car « on est jamais aussi bien que chez-soi ». Voici l’intégralité du message

« Le 13 octobre est consacré par la résolution 64/200 de l’Assemblée générale des Nations-Unies à la journée internationale de prévention des catastrophes.

C’est une journée dédiée à la promotion, au niveau planétaire, d’une culture de réduction des risques de catastrophes, à l’adoption des mesures plus efficaces de prévention, d’atténuation et de préparation de ce phénomène qui n’épargne aucune partie du globe. Cette journée est une opportunité offerte pour sensibiliser gouvernants et populations sur l’importance de la réduction des risques de catastrophes afin d’accroître la résilience de nos communautés.

La problématique de réduction des risques de catastrophes est au cœur des préoccupations mondiales en matière de développement, une catastrophe naturelle pouvant anéantir en quelques instants des années de durs labeurs. Outre les pertes en vie humaine, les catastrophes affectent le quotidien de millions de personnes et occasionnent des pertes économiques considérables estimées à des centaines de milliards de dollars à travers le monde.

En réaction à la récurrence des catastrophes, la troisième conférence mondiale sur la réduction des risques de catastrophes qui s’est tenue en mars 2015 à Sendai au Japon sous l’égide des Nations-Unies a adopté le Cadre de Sendai, un instrument qui vient suppléer le Cadre d’action de Hyōgo.

Ce cadre interpelle les Etats, parties prenantes, à appréhender la problématique des risques de catastrophes naturelles comme une priorité de développement en mettant un accent plus soutenu sur l’aspect prévention et réduction à travers ses quatre priorités, notamment :

1. La compréhension des risques de catastrophes ;

2. Le renforcement de la gouvernance de risques de catastrophes afin
de mieux les gérer ;

3. L’investissement dans la réduction des risques de catastrophes aux fins de la résilience ;

4. Le renforcement de l’état de préparation aux catastrophes pour intervenir de manière efficace et « reconstruire en mieux » durant la phase de relèvement, de remise en état et de reconstruction.

Le thème de la célébration de cette journée cette année, à savoir « Jamais aussi bien que chez soi : Réduire l’exposition aux risques et les déplacements forcés », est axé sur l’un des objectifs du cadre de Sendai qui exhorte l’ensemble des acteurs à œuvrer pour une réduction sensible du nombre de personnes affectées par les catastrophes.

Il est notable de relever l’impact négatif que la pression démographique exerce sur nos populations, en milieux urbain et périurbain. Les populations élèvent des constructions dans des zones non aménagées, notamment les bas-fonds, les flancs de montagnes et de collines, les berges des cours d’eau, les zones côtières etc., ce qui accroît leur vulnérabilité face aux événements hydrométéorologiques extrêmes exacerbés par les changements climatiques. Le thème de cette journée nous interpelle vivement et doit nous inciter à changer radicalement nos pratiques et comportements dans l’occupation des espaces, notamment des zones à risques.

Le défi de la réduction des risques de catastrophes est transversal. Il nécessite une coordination de tous les acteurs dans un cadre multisectoriel.

La création de l’Agence Nationale de la Protection Civile est une réponse adéquate à ce défi qui permet au gouvernement togolais, sous l’impulsion de son Excellence M. Faure Essozimna GNASSINGBE, de mettre efficacement en œuvre sa politique en matière de protection civile au bénéfice des populations vulnérables.

Sa mission principale est d’assurer la coordination de l’ensemble des actions de prévention, de gestion des situations d’urgence et de catastrophes sur le territoire national.

Je voudrais saisir l’opportunité de cette adresse pour renouveler, au nom du gouvernement togolais, ma gratitude à tous nos partenaires techniques et financiers, bilatéraux et multilatéraux pour leurs appuis constants et multiformes dans le domaine de la prévention et de la gestion des catastrophes.

Mes remerciements vont également à tous les différents acteurs nationaux qui ne ménagent aucun effort pour faire de la résilience de nos communautés une réalité.

J’exhorte enfin les présidents des plateformes régionales et préfectorales de réduction des risques de catastrophes à relayer le message de la célébration de cette journée à l’ensemble de nos populations.

Vive la journée internationale de prévention des catastrophes

Je vous remercie pour votre aimable attention. »




Togo Le pays va mal, ainsi se porte le peuple ! 
Togo Le volontariat togolais s’exporte au Mali 
Togo Kovié : la femme rurale face aux enjeux politiques 
Togo Une semaine émaillée de multiples mouvements sociaux 
Togo Marches de l'opposition: des revendeuses remontées contre l'attitude de certains manifestants 
Togo Le CONAPP en pleine campagne de depistage gratuit à l'intérieur du pays 
Togo Jeudi J'ose: Les conseils du patron de Civic Bag aux jeunes startuppers togolais 
Togo Le recyclage des déchets, l’ambition du Magic Parc Ecologique 
Togo Explosion récurrente des stations-services au Ghana: les propositions du MMLK pour éviter ce drame au Togo 





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 1   duvieux | Vendredi, 13 Octobre 2017  - 3:0
  Témoignage :Je me nomme Cécile âgée de 33 ans.J’étais en relation avec mon homme il y a de cela 3ans et tout allait bien entre nous, à cause d'une autre femme il s'est séparé de moi depuis 5 mois. J’avais pris par tous les moyens pour essayer de le récupéré mais hélas ! Je n'ai fais que gaspiller mes sous. Mais par la grâce de dieu l'une de mes amies avait eut ce genre de problème et dont elle a eut satisfaction par le biais d'un ... nommé CHANGO AZE au premier abord lorsqu'elle m'avait parlé de ce puissant je croyais que c’était encore rien que des gaspillages et pour cela j'avais des doutes et ne savais m'engager ou pas. Mais au fur des jours vu ma situation, elle insiste a ce que j'aille faire au moins la connaissance de ce puissant en question et c'est comme cela que je suis heureuse aujourd'hui en vous parlant. C’est à dire mon homme en question était revenu en une durée de 7jours tout en s'excusant, aujourd’hui il me suggère à ce qu'on se marie le plus tôt possible, je me plains même pas et nous nous aimons plus d'avantages. La bonne nouvelle est qu'actuellement je suis même enceinte de 2 mois. Sincèrement je n'arrive pas à y Croire en mes qu'il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c'est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s'est fait en moins d'une semaine, il est fort dans tous les domaines, Vous pouvez le contacter sur : Email: feticheurchango@gmail.com ,Appelez directement son numéro téléphone ou l'écrit sur whasapp : +229 66 54 77 77
PLUS COMMENTÉS
1 Togo  - Pasteur Edoh Komi: 'Il faut que Faure Gnassingbé parle à son peuple'

2 Togo  - Le pays va mal, ainsi se porte le peuple !

3 Togo  - Le volontariat togolais s’exporte au Mali

4 Togo  - Kovié : la femme rurale face aux enjeux politiques

5 Togo  - Super Coupe entre AS Togo Port et Semassi: le MMLK dénonce une piètre recompense aux deux clubs

PLUS POPULAIRES
1 Togo  - Pasteur Edoh Komi: 'Il faut que Faure Gnassingbé parle à son peuple'

2 Togo  - Le pays va mal, ainsi se porte le peuple !

3 Togo  - Le volontariat togolais s’exporte au Mali

4 Togo  - Kovié : la femme rurale face aux enjeux politiques

5 Togo  - Adébayor et ses coéquipiers en chute libre


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Mention légale | Partenaires