L O M É  L I V E S  H E R E !

Togo - Mandat Miss 2016: je l’ai « passé entre la France et le Togo », Kokoè Balbina


Société
LomeChrono | | Commenter |Imprimer Lu : 622 fois

Ce jeudi, lors du lancement de la 23è édition de la Miss Togo, Balbina Mawubédzro Kokoè D’Almeida Miss Togo 2016, s’est exprimée sur son mandat. La miss qui va dans quelques semaines remettre sa couronne à la prochaine heureuse élue a laissé entendre que son mandat elle l’a passé entre deux avions. Lomé-Paris-Lomé.

« Le bilan est globalement positif : un très beau mandat que j’ai passé entre la France et le Togo. J’ai réussi à promouvoir mon pays le Togo, et c’était mon but principal. Je suis très contente », a-t-elle laissée entendre au déjeuner de presse.

Et elle a dit vrai. En mai 2017, dans Enquête Exclusive, une émission de télévision française diffusée sur M6, qui retraçait la vie des africains à Paris une part belle a été faite à la Miss Togo. Sa vie « cachée » quand elle est en France et celle de la Star, une fois au Togo. Une fois en France, sa vie de Miss se résume à sa gravure sur le mur, son écharpe et sa couronne dans sa chambre.

La vie de star au Togo

Mandat passé entre la France et le Togo ?, se sont interrogés plusieurs observateurs. Qu’en est-il de sa promesse d'aout passé? « Je compte résider au Togo pour mon mandat » , avait-elle lancée à la conférence de presse qui a suivi son élection.

Même les personnes dubitatives ont été rassurées par Gaspard Baka, le Président du Comité Miss Togo. « Ce n’est pas une première fois qu’on élit une Miss qui vient de France, mais une seconde fois. Nathalie Montgolfier, la toute première miss résidait à Paris. Mais on a pu gérer, donc ça va de soi qu’on puisse gérer la nouvelle aussi. Je crois avoir répondu », a-t-il laissé entendre.

Il est indéniable que les mandats des jeunes filles primées pour leur beauté ne sont faits que de voyages, de tourismes et des figurations dans les soirées glamour.

"Une vie de star qui lui va comme un gang", "une vie de privilégié en Afrique loin de sa vie cachée en France", "quitter sa vie d’étudiante dans le métro que personne ne connait pour être une célébrité au Togo" cela fait du bien, c’est le soleil et la nuit, sont autant de mots justes que le commentateur a trouvé pour qualifier la vie de la Miss. Qui ne rêve pas de cette vie de fée donnée sur un plateau, avec une part du contribuable togolais ?

Visiblement, elle a su profiter de cette vie de reine et mis à profit les retombées financières. Avec ses indemnités de Miss elle finance ses études de journalisme en France.

Un projet environnemental qui est resté en l’état

Une visite sur la décharge le long des rails de Gbossimé pour toucher du doigt les réalités que vivent ces populations. Evidemment, la protection de l’environnement était son cheval de bataille. Elle a également promis que ces ordures seront évacuées et des espaces verts y seront construits. Un leurre puisqu’à quelques semaines de la fin de son mandat, les ordures n’ont cessé de s’entasser sur cette décharge.

Ce projet s’annonçant ardu, pour la Miss vu que les mauvaises habitudes ont la vie dure, elle a offert une centaine de cocotiers pour être plantée à la plage de Lomé. « C’est dans mon projet et ça ne me dérange pas du tout. Je le fais avec joie » , a-t-elle laissé entendre en mettant en terre un plant de cocotier.

Une vie après Miss Togo

La Miss Togo semblerait se plaire au Togo qu’en France où elle a grandi. A coup sûr, les millions de téléspectateurs togolais la verront sur le plateau de la chaine national présenter le journal. C’est sa vision à elle.

« La télévision togolaise voudra m’accueillir pourquoi ne pas présenter le journal de 20 heures au Togo et en France peut être », a-t-elle lancée.

Magnim



Togo Bafilo : la construction d’un nouveau marché lancée 
Togo Préfecture de Zio : treize chefs reçoivent leurs arrêtés de reconnaissance 
Togo La récidive, un phénomène qui prend de l'ampleur 
Togo La pêche reprend sur le lac Nangbéto 
Togo Ces fonctionnaires admis à la retraite qui refusent de céder leurs postes 
Togo Un entrepôt de faux médicaments découvert à Gblinkomé 
Togo Gilbert Bawara aux usurpateurs d’identité 
Togo Départ du HCR du Togo : le sort des 12 558 réfugiés 
Togo Sénégal : appel au soutien de la famille du jeune David Essozimna 



PLUS COMMENTÉS
1 Togo  - Culture du coton : la NSCT veut atteindre 200 mille tonnes en 2022

2 Togo  - Bafilo : la construction d’un nouveau marché lancée

3 Togo  - Préfecture de Zio : treize chefs reçoivent leurs arrêtés de reconnaissance

4 Togo  - La récidive, un phénomène qui prend de l'ampleur

5 Togo  - L’hélicoptère qui a survolé la marche d'hier est l'un des moyens sécuritaires

PLUS POPULAIRES
1 Togo  - Culture du coton : la NSCT veut atteindre 200 mille tonnes en 2022

2 Togo  - Bafilo : la construction d’un nouveau marché lancée

3 Togo  - Préfecture de Zio : treize chefs reçoivent leurs arrêtés de reconnaissance

4 Togo  - La récidive, un phénomène qui prend de l'ampleur

5 Togo  - ‘Au lieu d'imiter Mandela, Mugabé a préféré, bêtement suivre la voie de la souillure d'Eyadema’ Ayayi Togoata Apédo-Amah


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Mention légale | Partenaires