L O M É  L I V E S  H E R E !

Maroc - Installation à Fès des membres du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains


Société
Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 407 fois

Le Roi Mohammed VI a présidé, mardi à la mosquée Al Qaraouiyine à Fès, la cérémonie d’installation des membres du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains.


Dans un discours prononcé à cette occasion, le Souverain a affirmé que cette Fondation constitue un cadre permettant aux Oulémas de « remplir le devoir qui leur incombe de faire connaître l’image réelle de la religion tolérante de l’Islam et de promouvoir ses valeurs que sont la modération, la tolérance et la volonté de coexistence ».

Il a également souligné que la décision de mettre en place cette institution "ne fait pas suite à une contingence fortuite, pas plus qu’elle ne vise à réaliser des intérêts étriqués ou éphémères».

Cette initiative procède plutôt d’une «conception intégrée de la coopération constructive et d’une volonté de répondre concrètement aux demandes de nombre de pays africains frères, en matière religieuse », a dit le Roi Mohammed VI.

Le Souverain a fait part, dans ce contexte, de sa conviction que cette Fondation, à travers ses différentes filiales dans les pays africains, œuvrera aux côtés de toutes les instances religieuses concernées, à remplir le rôle qui lui revient de répandre la pensée religieuse éclairée et de faire face aux thèses d’extrémisme, de repli sur soi et de terrorisme que certains pseudo-prédicateurs colportent au nom de l’Islam».

Par la suite, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, président délégué de la Fondation, M. Ahmed Toufiq, a prononcé une allocution dans laquelle il a souligné que l’orientation africaine imprimée à la politique du Souverain n’est pas dictée par des considérations de politique de coopération conjoncturelle se limitant à l’échange de biens et à la réciprocité d’intérêts, mais il s’agit d’une orientation multidimensionnelle puisant sa spécificité des liens géographiques, des attaches de l’histoire, des substrats scientifiques et des sensibilités spirituelles, adossées au partage entre le Maroc et nombre de pays africains, des constantes religieuses et doctrinales.

Il a relevé que les perspectives d’avenir pour cette Fondation se matérialiseront à travers la mise à disposition de l’expertise du Maroc au profit des ouléma d’Afrique désireux d’en bénéficier, en considération du statut et du contexte, et ce d’après une approche globale vouée à la promotion de la religion, à la protection du culte et à la valorisation de ses prestations ».

Dans une allocution au nom des Ouléma membres du Conseil Supérieur de la Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains, M. Boubakar Doukoure, Alem du Burkina Faso, a affirmé que la présence de ces Ouléma illustre leur adhésion et leur bénédiction de l’initiative d’Amir Al Mouminine qui vise à «instituer une entité devant permettre aux oulémas africains d’asseoir une coopération vouée au service de leur religion et au développement de leurs sociétés’’.

Il a formulé le souhait que cette Fondation englobe l’ensemble des Ouléma Africains connus pour leur probité et jaloux des intérêts supérieurs de leurs pays et qu’elle inscrive son action dans le sens des objectifs qui lui ont été définis, en ajoutant à ses priorités d’essayer de régler tous les conflits existants, surtout en Afrique, de façon à dégager des solutions globales et durables basées sur la justice et le droit et d’encourager la poursuite du dialogue entre les religions et les cultures différentes.

Conformément à son statut, le conseil supérieur de la Fondation est composé, outre le président délégué de la Fondation en qualité de président, de tous les membres de la Fondation.

Ce Conseil est chargé des affaires générales de la Fondation. Il délibère sur toutes les questions qui intéressent la Fondation et prend toutes les décisions à même de lui permettre la réalisation de ses objectifs, notamment la définition des orientations générales de la Fondation, l’étude et l’approbation du programme d’action annuel, du projet du budget, et du projet du règlement intérieur de la Fondation.

Il étudie également les affaires qui lui sont soumises par le président de la Fondation, les candidatures des nouveaux membres qu’il soumet au Président de la Fondation, et approuve le rapport annuel des activités de la Fondation et le rapport financier. Il prend aussi connaissance du rapport établi par l’expert-comptable sur la situation comptable de la Fondation.

La Fondation s'assignera comme objectif d'unifier et coordonner les efforts des Ouléma musulmans, au Maroc et dans les autres Etats africains, en vue de faire connaître les valeurs de l'islam tolérant, de les diffuser et de les consolider.

Placée sous la présidence du Roi Mohammed VI, cette nouvelle structure, dont le siège sera basé à Rabat, s'attellera à intégrer les valeurs religieuses de tolérance dans toute action de développement en Afrique.

Il s'agit, ainsi, d'un nouveau jalon, qui vient conforter la vocation du Maroc en tant que centre spirituel bien placé pour tordre le cou aux tentatives malveillantes de conduire les jeunes musulmans dans les bras de l'extrémisme.

La Fondation Mohammed VI des Ouléma africains, dont la création fera cas d'école dans le cadre de la lutte contre le fondamentalisme, a pour vocation de constituer le cadre institutionnel au sein duquel les Ouléma assument leur responsabilité et accomplissent leur devoir.

Elle se veut également un espace pour l’effort d’Ijtihad recommandé, afin de tirer bénéfice, de manière circonstanciée et selon les possibilités offertes, du modèle de gestion du fait religieux dans ses volets relatifs à la pensée, à l’encadrement et aux prestations de service.



Maroc Sécurité alimentaire: 130 tonnes de produits alimentaires détruits 
Maroc Programme d’appui aux microprojets et à l’auto-emploi : le Roi Mohamed pour la réinsertion des ex-détenus 
Maroc Inauguration d'un complexe dédié aux enfants, aux femmes et aux jeunes 
Maroc Politique et économie au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Maroc Zagora: deux mois de prison avec sursis pour avoir bu de l’eau en plein Ramadan 
Maroc Politique et social dominent la Une des quotidiens marocains 
Maroc Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Politique et économie s'imposent à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Ramadan : Le poisson se fait rare sur la table des Marocains 



PLUS COMMENTÉS
1 Togo  - Les maux de l’administration révélés au grand jour

2 Togo  - Stade de Kégué : Dix milliards de Fcfa de la Chine pour sa rénovation

3 Togo  - Tsévié: un homme tente de donner en sacrifice un enfant de deux mois

4 Togo  - Gilbert Bawara juge la plateforme des enseignants 'irrationnelle' et 'incompréhensible'

5 Togo  - Prison civile de Lomé : La Miss Togo lance son projet social

PLUS POPULAIRES
1 Maroc  - Sécurité alimentaire: 130 tonnes de produits alimentaires détruits

2 Maroc  - Le foyer du Prince Moulay Rachid enregistre un nouveau-né

3 Maroc  - Bac 2016: l’élève Nihal Chahbar décroche le BAC avec une moyenne de 19,32

4 Maroc  - Programme d’appui aux microprojets et à l’auto-emploi : le Roi Mohamed pour la réinsertion des ex-détenus

5 Maroc  - Inauguration d'un complexe dédié aux enfants, aux femmes et aux jeunes


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Mention légale | Partenaires